Le grand jeu – Aaron Sorkin

Jessica Chastain propose à nouveau une performance de haut niveau

le_grand_jeu_chastainLe grand jeu (en VO : Molly’s game) est un film américain écrit et réalisé par Aaron Sorkin, qui était jusqu’ici un scénariste de renom (on citera par exemple Des hommes d’honneur, The social network ou Steve Jobs) et qui passe ici pour la première fois derrière la caméra (et autant le dire tout de suite, ce coup d’essai est un coup de maître). Basé sur une histoire réelle, le long-métrage met en vedette Jessica Chastain dans le rôle de Molly Bloom, Idris Elba dans celui de son avocat et Kevin Costner dans celui de son père. Au niveau des seconds rôles, les patronymes sont moins prestigieux, mais on notera toutefois la présence de Graham Greene dans le rôle du juge.

Grand fan de Jessica Chastain (de l’actrice et de la femme, qui représente pour moi un quasi-idéal de perfection sur tous les plans), je ne pouvais évidemment pas passer à côté de ce film, ayant adoré sa filmographie récente. Et de fait, je ressors de mon visionnage une fois de plus épaté, ayant passé un excellent moment.  Continuer à lire … « Le grand jeu – Aaron Sorkin »

Publicités

Burma Banshees – Angel Wings T1 – Yann / Romain Hugault

Stratosphérique !

burma_bansheesBurma Banshees est le premier tome de la série de BD Angel Wings, dont le cinquième va sortir dans quelques semaines. Il s’agit d’un cycle Historique dont l’héroïne est Angela McCloud, pilote du WASP (Woman Airforce Service Pilot) pendant la Seconde Guerre mondiale, une organisation sur laquelle j’ai souhaité en savoir plus après avoir lu The calculating stars de Mary Robinette Kowal (au passage, il faut croire que ce roman m’a fait réfléchir sur pas mal de choses, puisque j’ai aussi acheté le film Les Figures de l’ombre -excellent- dans la foulée, également pour en savoir plus sur les Calculatrices de la NASA qui y étaient mentionnées). Ce tome 1 a été finaliste du Prix de la BD FNAC en 2015.

C’est la première fois que j’avais affaire à ce duo scénariste / dessinateur (en même temps, d’habitude je suis plutôt BD de SF / Fantasy), mais apparemment ce dernier est très réputé pour ses BD mettant en vedette des avions de divers types. Au final, je ressors enchanté par ma lecture, qui a tout à fait répondu à mes attentes en terme de contenu et de qualité. Je lirai les autres tomes sans souci, et vous en proposerai probablement des critiques dans la foulée dans les mois qui viennent (de quoi assurer un flux minimal de publication sur ce blog -qui n’est pas mon principal, je le rappelle pour ceux qui ne connaissent pas Le culte d’Apophis-).  Continuer à lire … « Burma Banshees – Angel Wings T1 – Yann / Romain Hugault »

Zodiac – David Fincher

Une enquête exceptionnelle

zodiac_fincherZodiac est un film réalisé par David Fincher, sorti en 2007. Il est basé sur un livre (pas un roman, attention) écrit par Robert Graysmith (joué, dans le long-métrage, par Jake Gyllenhaal) et publié en 1986. Il y raconte toutes les étapes de la traque d’un tueur en série, qui se faisait appeler le Zodiac (peut-être du nom d’une marque de montres), qui a terrorisé la Californie à la toute fin des années soixante et dans les années soixante-dix. Précisons-le tout de suite, si le film, comme le livre sur lequel il est basé, donne un sérieux faisceau de présomptions pointant vers une personne précise, il ne fournit pour autant aucune réponse ferme et définitive. D’ailleurs, même aujourd’hui, notamment via les analyses ADN, aucune certitude n’existe, même si l’enquête reste ouverte dans certains des comtés californiens qui ont eu à déplorer des victimes.

Ce qui rend ce film assez hors-normes est à la fois sa longueur (2h40), le fait que les policiers et journalistes impliqués dans l’enquête soient beaucoup plus mis en avant que le tueur, ainsi qu’une réalisation qui fait largement l’impasse sur les scènes de type thriller, d’action ou sanglantes (même si elles sont présentes, surtout au début du film), pour se concentrer minutieusement sur la recherche d’indices, de suspects, la construction de théories, etc. Cela n’exclut pas du tout les scènes puissantes, bien au contraire (on pense à celle où, en 1983, Graysmith va dans le magasin où travaille le suspect), mais tranche avec le traitement habituel de la thématique du tueur en série au cinéma américain. Notamment dans un film qui a, lui aussi, été (cette fois indirectement) inspiré par cette affaire, et qui n’est rien de moins que… L’inspecteur Harry, sorti en 1971 (et dont une séance est d’ailleurs montrée dans le film de Fincher).  Continuer à lire … « Zodiac – David Fincher »

Greldinard – Première époque – Froideval / Morgado

Décevant

greldinard_1Greldinard (Première époque : un second volet est prévu) est la nouvelle BD appartenant aux Arcanes de la Lune noire, série dérivée des Chroniques de la Lune noire et spécifiquement conçue pour nous montrer les origines (comme on dit dans les comics) de ses personnages, principaux ou secondaires marquants. Les publications y sont très espacées, puisque depuis 2001, seuls quatre tomes ont été publiés. De fait, le précédent (Parsifal) remontait à… 2010. L’ayant justement acheté il y a quelques semaines, complétant ainsi le dernier album qui manquait à ma collection de l’ensemble du meta-cycle, c’est avec plaisir que j’ai appris la sortie d’une nouvelle BD, et qui plus est consacrée à Greldinard, bras droit d’Haazel Thorn et sans doute le personnage le plus mystérieux de la saga. Le résultat s’avère décevant, aussi bien au niveau graphique que scénaristique.

Notez qu’un nouvel artiste, Manuel Morgado (dont c’est apparemment la première BD) rejoint l’équipe qui a travaillé sur le meta-cycle, et qui commence a être plutôt conséquente : Ledroit, bien sûr, Pontet, Angleraud mais aussi Tacito.  Continuer à lire … « Greldinard – Première époque – Froideval / Morgado »

Wika et la fureur d’Obéron – Day / Ledroit

Tout simplement splendide

wika_t1Wika est une série de BD, prévue en quatre volumes (deux sont parus au moment où je rédige ces lignes), dessinée par Olivier Ledroit, aux dialogues écrits par Thomas Day, et co-scénarisée par les deux hommes. Elle représente un peu la fusion parfaite des différentes facettes de l’oeuvre du premier (l’univers féerique, le côté gothique de Requiem, l’importance des yeux et du regard de Sha, les personnages parfois très comics, le contexte médiéval-fantastique sorti tout droit des Chroniques de la Lune Noire, le côté très, très sexy, voire érotique, des personnages féminins) et du second (le côté Steampunk, l’écriture particulièrement soignée et évocatrice sans être pédante), mais combinée dans une sorte de brainstorming un peu psychédélique et pourtant très réussi. En effet, à la base, il s’agit d’une relecture gothique et médiévale-fantastique du Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare, généreusement agrémentée, de plus, d’éléments Steampunk, de la légende Arthurienne et de mythologie… scandinave !  Continuer à lire … « Wika et la fureur d’Obéron – Day / Ledroit »

L’aigle de Sharpe – Bernard Cornwell

Les guerres Napoléoniennes vues côté anglais, comme si vous y étiez

aigle_sharpeBernard Cornwell est un écrivain britannique publiant essentiellement des romans historiques (plus une série de thrillers et un livre d’Histoire sur Waterloo), un domaine dont il est considéré comme un des plus grands spécialistes. Il est surtout connu pour son cycle consacré à Richard Sharpe (plusieurs millions de livres vendus !), soldat de l’Armée de sa Majesté lors des guerres coloniales et Napoléoniennes du début du XIXe siècle. C’est un écrivain très prolifique, ayant, jusqu’à ce qu’il atteigne la soixantaine, publié deux livres par an. Ses autres cycles de romans historiques parlent de la Bretagne arthurienne, de celle du IXe siècle, de la Guerre de cent ans et de celle de Sécession.

Le cycle compte vingt-trois romans et une nouvelle, dont six ont été traduits en français. Il faut noter que le « tome 1 » de l’édition tricolore, à savoir le roman dont je vais vous parler aujourd’hui, est en fait le huitième si on suit la chronologie interne de l’univers, mais le premier a avoir été publié (en 1981). L’auteur a, par la suite, ajouté des livres servant de prélude, ou intercalé de nouveaux romans entre ceux existant déjà, ce qui fait que l’ordre de lecture n’est pas évident à déterminer (vous le trouverez ici).

Nous suivons donc Richard Sharpe, alors engagé contre les troupes Napoléoniennes dans la Guerre de la péninsule, au Portugal et en Espagne. Il s’agit d’un roman d’aventure à cadre militaire, mettant l’emphase sur l’action mais étant très précis sur le plan de la reconstitution, qu’elle soit martiale ou Historique.  Continuer à lire … « L’aigle de Sharpe – Bernard Cornwell »

Le Trône d’opale – Froideval / Angleraud

Ça n’avance pas des masses…

trone_opale_cln18Le Trône d’opale est le dix-huitième tome des Chroniques de la Lune Noire, série de BD de Fantasy commencée en 1989, et que je suis depuis le début. En effet, son scénariste est François Marcela-Froideval, fondateur du légendaire Casus Belli puis proche collaborateur de Gary Gygax en personne sur AD&D première édition, dans les années 80. D’ailleurs, le protagoniste du cycle, Wismerhill, n’est autre que le personnage de FMF dans la campagne AD&D de très grande envergure (carte de la taille de la Russie, plusieurs dizaines d’heures de jeu par semaine pendant de très longues périodes, des dizaines de joueurs) qu’il menait à l’époque. Pour un rôliste comme moi, ces BD ne pouvaient être qu’attractives, d’autant plus en raison de leur très haut niveau de qualité graphique (les cinq premiers tomes ont été entièrement dessinés par l’excellent Olivier Ledroit).

Ce vendredi 28 avril voit la parution du tome 18, deux ans (Putain ! Deux ans…) après son prédécesseur. L’attente (du moins, de mon côté) était donc forte, et force est de constater que je sors de ma lecture un poil déçu.  Continuer à lire … « Le Trône d’opale – Froideval / Angleraud »