Tales of Honor – volume 1 – On Basilisk Station – Yoon / Jeong / Sejic / Hawkins

Une adaptation intéressante mais non dépourvue de défauts du premier roman du cycle phare de la SF militaire

honor_1On Basilisk Station fait partie de la série Tales of Honor, qui a pour ambition de transposer l’univers d’Honor Harrington sous forme de romans graphiques (en anglais). Pour être plus précis, ce volume est en fait la réunion des cinq premiers numéros de la série de comics, parus entre Mars et Septembre 2014. Alors que le volume 1 suit l’histoire du premier roman du cycle d’HH, Mission Basilic, le volume 2 paru ensuite est, lui, un scénario original.

Ce comic pourra intéresser deux catégories de lecteurs : ceux qui préfèrent découvrir l’univers d’HH sous une forme graphique forcément plus rapide et facile à digérer qu’un roman, et ceux qui connaissent justement déjà ce dernier et sont curieux de voir comment il a été adapté sous forme graphique, étant donné qu’au moment où j’écris ces lignes, il n’existe ni série télévisée, ni film consacré à la Salamandre. De ces deux catégories, la seconde pourra en revanche être un peu désappointée par certains choix en matière de design, ainsi que par le ton donné à l’ensemble.  Continuer à lire … « Tales of Honor – volume 1 – On Basilisk Station – Yoon / Jeong / Sejic / Hawkins »

Publicités

Les rêves dans la maison de la sorcière – Pion / Lovecraft / Sapin

Une adaptation correcte sur le point qui me préoccupait le plus (l’ambiance), mais pas forcément totalement satisfaisante sur d’autres plans

sorciereLes rêves dans la maison de la sorcière est une adaptation en BD d’une nouvelle signée H.P. Lovecraft, La maison de la sorcière, publiée en 1933. Malgré sa très mauvaise réputation dans les cercles Lovecraftiens, ce texte est peut-être celui qui m’a le plus frappé et impressionné chez le Maître, avec l’Abomination de Dunwich. Pour bien comprendre la puissance de l’impact qu’il a eu sur moi, il faut réaliser que j’ai commencé à lire du Lovecraft à 11-12 ans, mais que je n’ai lu La maison de la sorcière que beaucoup plus tard, au début de ma vie active. A ce stade, j’aurais dû être blasé, mais j’ai été si complètement immergé dans ma lecture que, même aujourd’hui, j’évite de relire cette nouvelle… Pas parce qu’elle est mauvaise, mais au contraire parce qu’elle remplit parfaitement son office, à savoir me donner des (délicieux ?) frissons d’horreur !

Inutile, donc, de dire à quel point j’étais intéressé par son adaptation graphique : alors, déception ou satisfaction ? Un peu des deux, en fait. Continuer à lire … « Les rêves dans la maison de la sorcière – Pion / Lovecraft / Sapin »