Titan – The Fighting Fantasy World – Marc Gascoigne

Une exhaustivité mal dosée

titanCe livre est paradoxalement à la fois particulièrement exhaustif et caractérisé par un manque cruel d’information pour le fan des Défis Fantastiques / Sorcellerie. Son problème tient d’abord au fait qu’il est très (trop ?) court, 128 pages seulement. Certes, la taille de police utilisée est petite, mais pour un livre qui se veut l’encyclopédie absolue traitant d’une planète de trois continents sur tous les sujets ou presque, c’est clairement insuffisant. Ensuite, le problème tient également au fait que certains sujets (histoire, mythologie) sont décrits avec d’amples détails, beaucoup trop d’ailleurs, tandis que d’autres sont expédiés : je pense tout particulièrement à la géographie des trois continents, qui doit tenir sur une douzaine de pages en tout, abondamment illustrées qui plus est. D’ailleurs, puisqu’on en parle, les illustrations ont été un sujet de déception, la moitié sont des reprises (parfois découpées à moitié seulement)de celles présentes dans les livres dont vous êtes le héros, tandis que les inédits vont du « mouais, pas trop mal » au franchement hideux / même moi je fais mieux.

Un autre manque flagrant concerne les races ou la description des grandes villes, elles sont soit complètement passées sous silence (certaines races du Kha-l-kabad), soit décrites en trois phrases lapidaires. Concernant les races, il y a peut-être plus de choses dans « Out of the Pit », le bestiaire de la collection, mais tout de même il me paraîtrait bizarre de mettre le gros de l’info dans le bestiaire et pas dans cet Atlas. Bref… D’ailleurs, au chapitre déséquilibre et infos à géométrie variable, autant c’est un plaisir de lire des infos inédites dans les livres-jeux sur des « célébrités » comme Colletus ou l’Archimage de Mampang, autant dans certains autres cas, il y a bien moins d’infos dans ce livre que dans les livres-jeux, ce qui, pour un ouvrage qui se veut exhaustif, me semble pour le moins curieux. Volonté d’inciter les gens à acheter le livre-jeu correspondant pour en savoir plus ? Probable.

Je ne veux cependant pas donner une trop mauvaise impression au final : beaucoup de choses sont abordées, et dans un style très agréable qui plus est, les auteurs s’adressant à vous comme s’ils vous faisaient des récits (et conseils) de voyage. Bref, c’est à la fois complet et trop survolé, pas assez décrit en détail. Ce livre a donc les défauts de ses qualités. Et les cartes sont superbes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s