Le vivant sur mesure – J. Craig Venter

Une bonne vulgarisation, quoique aride, des techniques et avancées en séquençage génétique, synthèse d’ADN et de formes de vie

venterCraig Venter, c’est un peu le pape de la génétique et de la biologie synthétique (de synthèse d’ADN artificiel) aux USA, mais aussi au niveau mondial. C’est son équipe qui a mené à bien le séquençage du génome humain.

Dans ce livre, il commence par faire un historique du génie génétique, de la génétique dans son ensemble, et de la synthèse d’ADN, de l’insertion d’ADN étranger dans un code ADN existant, ainsi que de la fabrication d’ADN à partir d’un modèle numérique. L’application de ces techniques à la fabrication de médicaments est bien entendu évoquée. Peu de surprises pour moi à ce niveau, ça fait partie de ma formation.

Ensuite, il explique pas-à-pas sa contribution à différentes avancées majeures, dont le séquençage du génome humain, la synthèse ADN à partir d’un modèle numérique, la conception par ordinateur de chromosomes inédits dans la nature puis leur fabrication, et enfin la fabrication de formes de vies bactériennes artificielles, inédites dans la Nature.
Dans cette partie, l’auteur fait une vraie vulgarisation, que j’estime assez réussie, bien que je ne sois pas la personne idéale pour en juger : ma formation faisait la part belle à la biologie cellulaire, la biologie moléculaire, la génétique, la bactériologie et la virologie, et j’ai eu l’occasion d’employer en une occasion les techniques de génie génétique décrites par Venter. Bref, si ces sciences et techniques ne forment pas le cœur de l’activité quotidienne de ma profession, je suis loin d’être un profane en la matière, et je suis familier de ces thématiques depuis pratiquement un quart de siècle. Aussi, ne suis-je sans doute pas le mieux à même de juger la qualité de la vulgarisation.
Cette partie pourra toutefois, même si elle est correctement vulgarisée, paraître assez rébarbative au non-spécialiste. De plus, l’auteur ne synthétise parfois pas assez, on est un peu noyé, on aurait préféré qu’il résume, clarifie et mette en perspective plus souvent en fin de chapitre.

Dans une dernière partie, Venter examine les question éthiques autour de la création de formes de vie artificielles à base d’ADN de synthèse, ainsi que les perspectives d’avenir de ces technologies. Les questions éthiques sont à mon avis trop amplement traitées. Même s’il est indispensable de les évoquer dans un ouvrage traitant de manipulations génétiques. De plus, l’auteur parle aussi souvent de ses relations avec tel ou tel organisme fédéral, telle commission relevant du congrès ou de la Maison Blanche, et là aussi, ça peut paraître fastidieux au lecteur venu là pour entendre parler de science, un point c’est tout.

Enfin, les perspectives d’avenir sont à mon avis insuffisamment détaillées, on aurait par exemple aimé en savoir plus sur la fabrication de biocarburants, les plantes adaptées aux conditions de culture hostiles (salinité, pH des sols, etc), et ainsi de suite.

Au final, une vue d’ensemble très correcte sur les domaines traités, devenant excellente sur le sujet spécifique des recherches de Venter (mais bon, ça, on s’en serait douté), mais qui manque parfois de capacité de synthèse. Une vulgarisation correcte, mais qui reste quand-même un peu aride pour le non-initié. Des considérations éthiques et bureaucratiques un peu trop développées et qui n’intéresseront pas tout le monde. Enfin, des perspectives d’avenir tronquées, qui auraient mérité d’être bien plus développées. Mais en conclusion, un ouvrage recommandable, rédigé par le Pape du domaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s